COMMENT Démarrer BUSINESS Vendre vos produits sur Amazon via le FBA ?

Voila un guide sur la façon de démarrer une entreprise Amazon via FBA

Notre guide va répondre à quelques questions de base, souvent posées au sujet des entreprises Amazon FBA de sorte que vous serez bien informé avant de

Nous allons plonger dans 5 régles pratiques que vous devez connaitre avant de démarrer une entreprise Amazon FBA

Si vous lisez ce guide c’est que vous avez compris l’intérêt qu’il y a à se lancer dans la vente de produits avec « Expédié par Amazon ». Sans plus attendre, voyons ensemble comment trouver une idée de produit à vendre.

Saviez-vous que le chiffre d'affaire moyen d'un vendeur d'ampoules sur Amazon France est de 55.000€ par mois ?

Je ne vous donne pas cette information pour vous parler d'ampoules.... Mais pour vous faire comprendre le potentiel financier en devenant vendeur sur Amazon.

GAGNER DE L'ARGENT SANS BOUGER DE CHEZ SOI


En plus d'être la Place de Marché n°1 dans le monde, Amazon propose un service très peu connu du grand public mais qui fait le bonheur des vendeurs : la solution « Expédié par Amazon ».

Avec « Expédié par Amazon » vous pouvez commander en ligne votre marchandise en Chine, la faire envoyer dans les entrepôts d'Amazon sans qu'elle ne passe par chez vous et enfin, à chaque commande, Amazon se charge de l'expédier au client.

Ce service révolutionne la façon de vendre sur internet. Fini la gestion des stocks et des envois, Amazon s'occupe de tout. En Bonus, on peut vendre dans le monde entier sans bouger de chez soi.

Je suis moi même vendeur sur Amazon et force est de constater que ce que propose Amazon est à des années lumières de ce que je pouvais proposer en tant que vendeur avec ma propre boutique !

VENDRE OUI ! MAIS VENDRE QUOI ?


Il est très facile de devenir vendeur sur Amazon. Ce qui l'est moins c'est d'y conclure des ventes.

Pour y parvenir il suffit d'adopter une bonne méthodologie et prendre soin d'éviter certaines erreurs.

Pour répondre à cette problématique, j'ai utilisé mon expérience de vendeur sur Amazon pour rédiger un petit Guide


Pour Commençer le petit guide :


Vous pouvez vendre ce que vous voulez sur internet. Vraiment tout ce que voulez.

Les seules restrictions existent dans le cas ou vous choisiriez un produit dont la détention, l’utilisation ou la vente est interdite.

Par exemple on a tous le droit de posséder et de consommer du Doliprane mais sa vente est réglementée et nécessite des autorisations spécifiques.

En dehors de ces restrictions, vous être libre de vendre ce que vous voulez.

Maintenant, pouvoir vendre de tout n’implique pas que tout est bon à vendre. À fortiori quand on est débutant.

C’est pour cela que nous allons voir ensemble les bases pour dénicher un produit à potentiel.

Pour commencer, je vous propose d’étudier ensemble quelques règles générales pour identifier un bon produit à vendre sur Amazon.

Les 5 règles d’un produit rentable sur Amazon


1ère Règle : LE MARCHE


Le marché est un mot qui définit le potentiel de vente d’un produit ou un service. Dans notre cas, le marché est défini par le nombre de personnes qui veulent acheter votre produit.

On aurait pu élargir ce marché en incluant les personnes susceptibles d’acheter votre produit et en général c’est que l’on fait quand on définit un marché.

Mais pour commencer, on va se concentrer sur ceux qui, à priori, veulent déjà acheter votre produit.

Cela va vous simplifier la tâche dans la recherche d’un produit et dans le processus de vente.

Donc la 1ère règle est qu’il y ait un marché pour votre produit. Et faites attention, je n’ai pas dit un « gros » marché. J’ai juste dis « un marché ».

Car pour faire des ventes et commencer un générer un bénéfice, vous n’êtes pas obligé de cibler un gros marché. Au contraire, Les gros marché ne sont, en général, pas une si bonne idée.

Maintenant il ne faut pas comprendre l’inverse non plus. Si vous choisissez un produit dont le marché est de 100 personnes ce n’est pas intéressant non plus…

On verra un peu plus loin à partir de combien d’acheteurs potentiels un marché est pertinent.

2ème règle : L’OFFRE


L’offre constitue le nombre de personnes proposant déjà votre produit (ou un produit similaire) dans votre marché.

Bien que moins déterminante que le marché, l’offre est un point crucial pour juger de l’intérêt que l’on doit porter à un produit.

Si l’offre est trop importante et qu’elle est déjà bien établie, on prend le risque d’être invisible si on se lance.

Si elle est inexistante malgré l’existence d’un marché, c’est qu’il y a sûrement une bonne raison, même si elle nous échappe.

Il faut donc prendre soin de bien étudier l’offre d’un produit avant de se lancer.

3ème règle : MARGE BENEFICIAIRE


Admettons que vous ayez déterminé un produit dont le marché est intéressant et que l’offre existante ne vous empêche pas de vous lancer.

Maintenant, il faut que vous calculiez vos coûts pour estimer au plus juste votre marge bénéficiaire.

C’est une opération extrêmement importante dans laquelle on a souvent des surprises !

Il arrive souvent que ceux qui débutent regardent le prix de vente TTC d’un produit, puis relèvent ensuite le prix fabriquant du produit à la pièce et se contentent d’une soustraction Prix de Vente – Prix de Gros pour estimer la marge bénéficiaire du produit.

En réalité, il y a de nombreux coûts à prendre en compte, à fortiori quand on vend via Expédié par Amazon et il arrive souvent que ce qui semblait être une bonne affaire ressort comme étant une vente déficitaire.

Ceci étant dit, cette 3ème règle ne consiste pas à déterminer si un produit générera du bénéfice ou non, car cela n’est pas une règle, mais du bon sens. En réalité la 3ème règle à suivre consiste à éviter de choisir un produit dont la marge bénéficiaire est trop faible !

Vous commencez dans la vente sur Amazon et vous n’avez pas les capacités financières, techniques et logistiques pour vendre des milliers d’exemplaires par jour. Si cela avait été le cas, alors effectivement vous auriez pu vendre un produit qui ne génère que 0,10€ de marge par pièce vendue.

Mais dans votre cas, il faut que vous définissiez deux valeurs sous lesquelles vous ne descendrez pas pour identifier l’intérêt d’un produit. C’est deux valeurs sont : le Montant Minimum de Bénéfices Net par Pièce et Le Pourcentage Minimum de Marge Bénéficiaire Net par Pièce.

Certaines personnes ne s’intéressent qu’au « pourcentage de marge bénéficiaire », mais c’est une erreur de n’indiquer que cette valeur aux débutants. En effet, le % de marge est directement lié au prix de vente du produit. Par conséquent, admettons que vous margiez à 30%, si vous vendez un produit à 1€ votre bénéfice sera de 0,30€. Si vous vendez un produit à 100€ votre bénéfice sera de 30€.

Malgré une différence de 29,70€ entre les deux bénéfices, dans les deux cas vous margez à 30%. En ajoutant le facteur « Montant Minimum du Bénéfices Net par Produit » vous vous assurez un minimum de gain en vendant votre produit. Dans ce cas vous allez me demander pourquoi s’intéresser à la marge si avec le montant minimum on assure notre minimum de bénéfices ?

Tout simplement parce que le % de marge défini en réalité le ratio entre vos efforts et vos gains. Plus votre % de marge est importante, plus votre seuil de rentabilité est faible. Pareil pour votre besoin en investissement, avec un Montant Minimum de Bénéfices identique, plus votre % de marge est fort plus votre besoin en investissement sera faible.

Prenons un exemple. Admettons que vous trouviez un produit intéressant et que vous en ayez acheté 100 pièces. Vous déterminez un montant minimum de bénéfices à 3€ et vous vous contentez d’une marge de 5%. Un calcul simple nous permet de savoir que vous vendez votre produit à 60€ prix public et qu’il vous coûte à vous 57€.

Maintenant pour bien comprendre le sens d’un taux d’effort, sachez que dans ce cas de figure, il faut que vous vendiez 95 pièces de votre produit pour atteindre votre seuil de rentabilité (c’est à dire que vous remboursez votre investissement sans faire de profit). Et si vous arrivez à vendre vos 100 pièces, vous générez un bénéfice Net de 300€ sur un chiffre d’affaire de 6000€ soit 5% de marge. Vous comprenez que ce n’est clairement pas intéressant. Vos efforts et vos risques sont bien trop important par rapport aux gains espérés.

Ce que je vous conseille, c’est un Montant Minimum de Bénéfices Net par Pièce entre 5€ et 15€ et un Pourcentage Minimum de Marge Bénéficiaire Net par Pièce entre 25% et 30%.

Si je vous conseille, pour votre premier produit, de chercher les entre 5€ et 10€ de Bénéfices, c’est parce qu’en vendant via Expédié par Amazon vous aurez de nombreux frais perçus par Amazon à déduire de vos ventes. Bien que ces frais soient variables, la plupart d’entre eux, hormis la commission, ne sont pas des pourcentages mais des frais fixes dépendant de plusieurs facteurs comme les dimensions ou le poids de vos produits.

Par conséquent, plus votre produit coûtera cher, plus la marge dédiée à Amazon sur le prix total du produit sera réduite. Inversement, plus votre produit sera abordable, plus la marge d’Amazon formera une grosse part de vos coûts. Sachant que vous visez les 25/30% de marges bénéficiaire, le meilleur levier pour les atteindre est de diminuer la marge perçue par Amazon.

Par contre si vous visez plus haut que les 15€ de Bénéfices, même à 30% de marge l’augmentation de votre Montant Minimum de Bénéfices implique automatiquement une augmentation de l’investissement. Et comme je vais l’aborder dans le prochain point, il est inutile de commencer avec un trop gros investissement. Mais si vous pouvez passer au-dessus de la barre des 30% de marge ne vous gênez pas !

4ème Règle : L’encombrement produit


Comme je l’ai déjà abordé dans la règle précédente, quand vous utilisez Expédié par Amazon vous aurez des frais à payer par rapport à l’encombrement de votre produit. Pour être précis il y a deux types de frais qui entre dans cette catégorie : les frais de stockage et les frais d’expédition.

Les frais de stockage sont calculés par rapport au volume de votre marchandise que vous faites stocker dans les entrepôts d’Amazon. Ils ne coutent pas très cher mais naturellement, plus vos produits sont gros, plus les frais de stockage seront élevés.

Les frais d’expéditions eux sont calculés à partir des dimensions et du poids de votre produit. Exactement comme quand vous-même vous expédiez un colis via La Poste. Plus le colis sera lourd et encombrant, plus l’expédition vous coûtera cher.

Par conséquent, plus le produit choisit sera lourd et encombrant plus les frais à payer à Amazon seront importants et ceci indépendamment de son prix. A ceci il faut aussi ajouter que les frais d’expéditions du fournisseur à chez-vous et de chez-vous vers les entrepôts d’Amazon seront aussi calculés selon la règle de l’encombrement.

Vous l’aurez compris, essayez autant que faire se peu de choisir un produit le moins encombrant possible. Vous imaginez bien que celui qui vend des haltères à 20€ et celui qui vend une clé USB à 20€ n’auront au final pas les même coûts. Bien que non absolue, car nombreux sont ceux qui génèrent de gros bénéfices avec des produits encombrants, adopter cette règle quand on débute est une façon assez simple de faire des économies et d’atteindre ses objectifs de ventes.

5ème Règle : L’investissement


Cette règle concerne surtout les débutants. Vous n’avez pour la plupart d’entre vous jamais vendu de produits sur internet alors ne vous lancez pas tête baissée en mettant sur la table toutes vos économies pour lancer votre premier produit. Au contraire, votre première vente doit être l’occasion pour vous de passer à la pratique et de découvrir concrètement comment la machine fonctionne. Je vous conseille sérieusement de ne pas investir plus de 500€. Un investissement de départ de 200€ ou 300€ suffit largement pour vous faire la main sur Amazon. Au début, votre but ne sera pas de générer un gros bénéfice, mais plutôt de trouver une niche rentable tout en vous formant.

Conclusion


Derniers conseils :

Maintenant que vous avez identifié un (ou plusieurs) produits à vendre sur Amazon il ne vous reste plus qu’à passer à l’action en créant votre compte vendeur sur Amazon.

Si vous avez des problèmes ou des questions, Amazon propose un support en ligne réactif et un forum de vendeurs dans lequel de très nombreuses questions ont déjà été posées.


Prenez soin de bien calculer vos coûts de reviens en prenant en compte :

  • - Les frais d’expédition d’Amazon (que vous retrouverez ici)
  • - Les frais de ventes d’Amazon (que vous retrouvez ici)
  • - Les frais bancaires et de douanes et d’expédition fournisseur en cas d’achat de marchandise à l’étranger.

Fichier Excel de Calcul de Coûts

Pour ceux qui souhaitent gagner du temps et prendre un minimum de risques, je propose mon propre fichier Excel que j’ai intégralement réalisé pour gérer mes propres ventes sur Amazon. Vous le trouverez sur cette adresse.